Picture

Samuel's Website

Dofus Touch "non-émulé", où en sommes-nous ?

Samuel Forestier — 3 April 2017
C'est une semaine après la fermeture officielle de DofusTouch-NoEmu (qui n'aura été effective sur les derniers serveurs que 4 jours après tout de même) que je reviens vers vous avec des nouvelles dont j'ai pu ouïr-dire !

En une semaine donc il est en est passée de l'eau sous les ponts, et même parfois croupie.

Pour faire un résumé rapide de la situation, une fois que le code source de DofusTouch-NoEme (abrégé DTNE par la suite) a été officiellement retiré des dépôts publics (sur la demande formelle d'Ankama):

  1. ... ceux ayant les sources de leur côté (eh oui, c'est ça le problème des projets libres) ont repris le projet de manière plus ou moins libre et transparente on their side ;
  2. ... ceux développant d'autres "non-émulateurs", qui étaient dans l'ombre de la vague DTNE, ont émergé et sont maintenant au centre des attentions... forcément.


Mais alors, pourquoi cela existe encore (malgré le post officiel d'Ankama annonçant la fermeture de DTNE) ?

→ Tout simplement dû au fait que les applications officielles de Dofus Touch (disponibles sur les Stores) se basent sur du contenu distant (accessible par tous) qui n'est rien d'autre que... les styles, scripts et données visuelles permettant au jeu de fonctionner.
Vous l'aurez compris, il ne reste plus qu'à coder une plateforme minimale dont la fonction est de récupérer ce contenu, l'exécuter puis de l'afficher sur une fenêtre, et vous disposerez d'un parfait "non-émulateur" pour n'importe quelle plateforme en seulement quelques lignes de code.

Le seul "problème" est finalement légal. MAIS, comme cela est disponible sans aucune restriction, en codant / utilisant un outil se basant sur ce contenu (qui ne sont rien d'autre que les sources du jeu en fait (?)), vous ne faites que "déplacer" l'environnement d'exécution du jeu officiel (uniquement les mobiles à la base), donc même légalement, ça se défend.


Un nouveau problème, certains de ces forks du DTNE "officiel", ne sont plus libres / gratuits / open-source.
Pour la plupart d'entre eux, rien ne peut empêcher les mainteneurs (je n'emploierais pas le terme de "développeurs" ici vu que ce sont des "copieurs") d'y ajouter un keyloggerou autre code malicieux, et de le distribuer sans que personne n'y fasse attention (ça serait comme un méchant crack pour le dernier jeu d'Ubisoft afin de faire l'analogie).

Dans les principales alternatives, voici celles que j'ai retenues:

  • DofusTouch-emu (by Rémi Caumettes) : Projet que je suis activement. Ce n'est pas du tout un fork de DTNE ; Toute l'implémentation a été reprise à côté (alors que DTNE fonctionnait encore !). Le code est fiable. C'est actuellement ce que je vous conseille vivement d'utiliser en guise de "remplacement" de DTNE.
  • DofusTouch (by Trytax) : Un nouveau "non-émulateur" codé 100% en JavaScript (sans Electron, comparé à celui ci-dessus). Je ne l'ai pas essayé, mais cela pourra[it] être encore une autre alternative (open-source !).
  • Lindo : Apparu très rapidement après la fermeture de DTNE. Les sources ne sont pas officiellement disponibles, mais une première étude en "reversed code" du package a annoncé que c'était bel-et-bien un fork original de DTNE sans ajout de "mauvais" code. Mais attention, cela n'est pas 100% sûr (et a été récemment remis en cause... :frowning:).


Je ne détaillerai pas les autres "possibilités" qu'il y a, notamment pour ne pas participer à leur référencement, car la plupart propose une utilisation payante (et donc se font du blé sur le dos d'Ankama, mais surtout des développeurs à l'origine de DTNE), mais aussi car ces alternatives ne sont pas open-source, à bon entendeur...


Pour conclure, la fermeture de DTNE n'a pu annoncer en aucun cas la fin des "non-émulateurs", puisque tant que les sources du jeu seront disponibles sur le serveur d'Ankama (hébergé chez Amazon au passage) en Irlande, les "pratiques" de ce type seront toujours plus que possibles.
Et, pour info', cela va perdurer assez longtemps. Explications:
Dofus Touch est prévu sur mobile, et est encore en développement. La seule solution pour Ankama serait de publier sur les stores un jeu de plusieurs centaines de Mo après chaque mise à jour... pas très pratique. Un petit re-téléchargement des fichiers, comme actuellement, est quand même plus aisé, pour tout le monde...