Picture

Samuel's Website

BlaBlaCar, oui... et non

Samuel Forestier — 25 October 2015
Oui, aujourd'hui, c'est bien du système de transport actuellement le plus rentable et le plus convivial dont je vais vous parler... et en tant qu'utilisateur avéré, pas qu'en positif !

Ci-dessous va suivre une succession d'arguments démontrant à mon gout les vices et les limites de ce système. En route !

→ Pour commencer, dans un monde où le climat est au centre d'une multitude de débats, le système se veut écologique en grande partie. Alors comment expliquer que l'on ne puisse pas descendre le prix en-dessous d'une certaine somme (voire même le rendre gratuit ?) sauf si'l n'était pas centré sur l'aspect économique ? Pour que BBC puisse tirer a minima un bénéfice sur LA TOTALITÉ des trajets effectués par jour !

→ Parlons justement de cet argent prélevé par le site. À auteur d'environ 10% du prix du trajet, l'entreprise peut tirer une sacrée somme finalement. Tout compte fait, est-ce que le conducteur ne serait pas un vecteur de revenus pour l'entreprise ? Il soumet un trajet auquel les gens le rejoindraient en ajoutant EN PLUS DU PRIX DU TRAJET 10% de ce dernier. Bonne maison ! À mon avis, ils devraient plutôt prélever 10% du prix du trajet, au lieu de rajouter un surplus comme une taxe sur la valeur ajoutée...

→ Vous aurez beau parcourir des centaines de profils (publics d'ailleurs !!!), vous ne tomberez quasiment jamais sur un avis négatif. Le fait est, que, par peur de représailles, par gentillesse, ou par hypocrisie, nous n'aurez jamais le cran de laisser un commentaire négatif sur votre chauffeur / passager. Au maximum, vous ne laisserez rien. Mais jamais de négatif. Et découle de cela que la totalité des utilisateurs sont "sympa', calmes, intéressants, divertissants" et j'en passe et des meilleurs, même si quelque chose vous a dérangé ou embêté pendant le trajet. Bref, la partie "communauté" de ce site se rapproche de plus en plus de n'importe quel réseau social actuel, avec sa fausseté généralisée, et presque... admise.

→ Autre point qui m'a quelque peu choqué. Il y a quelques mois, un trajet auquel une personne aurait dû participer à nos côtés, n'a pas pu être à l'endroit de rendez-vous à temps, et était injoignable. Je ne savais pas que cela fonctionnait ainsi, mais si le passager est fautif, la totalité du prix de sa place est envoyée au conducteur du véhicule, un peu comme si elle avait été présente à bord ! Alors quand on réserve une place, la responsabilité de se trouver à bord est bien moins anodine qu'il n'y parait ! À mon avis ici aussi, seulement une partie (50% ? 25% ?) devrait être transférée au conducteur, et on l'associerait en "dédommagement" pour le temps d'organisation / d'attente perdu, et éventuellement une place dans la voiture vacante... De la même façon, BBC assure, même en cas de problème, le reversement (et donc accompagné de leur petit prélèvement habituel) de la totalité du prix de la place.

→ Un point très important. Le prix de la place des passagers ne dépend pas du nombre de personnes à bord du véhicule. Est-ce alors effectivement un partage de frais pour un trajet commun ? Pas exactement. Prenons un trajet à 40€ la place. Que le conducteur ait à bord 1, ou 4 personnes, le prix pour ceux-là ne variera pas. Il se peut donc que suivant le trajet, et les villes-étapes choisies, le conducteur soit excédentaire par rapport au coût réel qu'il a à charge. Ce qui nous amène au point suivant.

Certaines personnes en font une profession. Non, BBC n'est pas une compagnie de taxis privés ou n'importe quelle autre entreprise de transport en commun, c'est un système de COVOITURAGE. Donc le principal but est de remplir des voitures voyageant en partie à vide, tout en soulageant le chauffeur d'une part des frais. PAS QUESTION ici de charger 8 personnes dans un mini-bus, tout en ciblant le trajet le plus rentable pour vous, pour après proposer le retour, et ainsi de suite...
→ Autre chose un peu embêtant, une fois que quelqu'un a réservé une place sur votre trajet, vous ne pouvez plus rajouter de ville-étape sur le parcours. Résultats des courses, une personne située entre deux ville-étape, et pour laquelle vous feriez un léger détour pour la récupérer, se voit obligée de réserver une place à partir du point le plus proche sur l'annonce, mais qui peut-être très loin. Donc le prix de la place peut ne plus représenter du tout le trajet auquel elle participera réellement.

→ Pour finir, et cela est normal, le système brasse une quantité de personnes monstrueuse, et donc également des gens qui ne partagent parfois rien. Donc le trajet peut s'avérer être très compliqué, et peut amener des situations délicates à manier, selon les habitudes ou parfois uniquement les façons de vivre de chacun.

Pour conclure, on ne peut pas nier le fait que ce système soit une avancée majeure en tant que moyen sécurisant de se déplacer à notre siècle et avec nos 4 roues en constante mouvance, mais en tout cas, faites attention, on n'est jamais à l'abri d'une situation délicate, en tant que chauffeur... ou covoituré !
Et tant que la SNCF n'aura pas dénier revoir à la baisse ses tarifs... la totalité des autres modes de transports se verront lutter une guerre acharnée sur des marchés... de plus en plus libéralisés.